Femme assise bord de fenêtre
Développement personnel,  Lifestyle

Vegan, comment garder le moral ?

Se sentir triste et en colère lorsqu’on pense à la souffrance des animaux, ne pas savoir comment aller mieux et voir sa famille ou ses amis qui ne comprennent pas, c’est un problème que l’on est nombreux à vivre.

Et quand on va mieux, hop, une nouvelle vidéo apparaît sur Internet, rappelant la maltraitance des animaux. On retombe dans nos pensées négatives, culpabilisant parfois de ne pas en faire assez pour ces animaux. On voudrait faire ouvrir les yeux à toutes les personnes autour de nous. Mais alors, on a l’impression que notre entourage n’y accorde pas d’importance. Ce qui nous plonge dans une déprime encore plus profonde. Et finalement, on se sent seul et impuissant.

Alors, comment faire pour garder le moral dans un monde où la souffrance animale est omniprésente ?

Je vous propose cinq astuces pour vous aider à aller mieux, en attendant qu’enfin, on puisse vivre dans un monde vegan ! 😊

 

Que faire quand on n’a pas le moral ?

1. Accepter ces moments de baisse de moral

Tout d’abord, c’est normal d’avoir des baisses de moral ! C’est grâce à cette tristesse et à cette colère que l’on a pu, pour certains d’entre nous, changée et que l’on est prêt à se dépasser pour aider les animaux. Cela nous aide à passer à l’action, à vouloir en parler autour de nous et à nous rappeler pourquoi on est végan.

Cela devient problématique lorsque ces baisses de moral sont trop fréquentes ou durent trop longtemps. On se met alors dans un état de dépression. Donc que peut-on faire pour aller mieux ?

 

2. Orienter ses pensées sur les événements positifs

Quand on voit des vidéos ou des images de maltraitance animale, d’abattoirs, d’élevages intensifs, cela nous met dans un état émotionnel négatif. C’est bien de les avoir vu au moins une fois. Cela nous permet de savoir ce qui se passe réellement dans le monde de l’élevage industriel et pouvoir éventuellement en parler. Par contre, les voir régulièrement peut nous miner le moral.

Il peut alors être intéressant de regarder les événements positifs en lien avec la cause animale. Pour cela, vous avez des sites tels que Vegan Magazine qui publie régulièrement des actualités positives par rapport au véganisme. Sur Facebook, j’aime me tenir au courant des bonnes nouvelles en lien avec la cause animale et j’aime en publier régulièrement. Vous retrouverez par exemple : Le commerce de peaux de crocodiles bannit en Californie !

Vous pouvez également regarder des vidéos ou des photos d’animaux heureux ! Personnellement, cela me redonne toujours le sourire 😊

 

3. Ne pas rester seul

Pour ma part, quand je n’ai pas le moral, j’ai envie de rester seule dans mon coin. Et pourtant, à part ressasser mes pensées négatives, cela ne change rien à la situation actuelle. Sortir, rencontrer des personnes qui ont les mêmes valeurs que nous et qui veulent faire bouger les choses, peuvent nous rebooster et nous redonner le moral ! Alors, sortons de chez nous !

Vous ne savez pas comment vous sentir moins seul, voici un article : Comment vaincre la solitude quand on est végétarien ou vegan ?

 

4. Passer à l’action pour aider les animaux

Finalement, pourquoi se sent-on déprimé ? Souvent parce que cette souffrance animale est trop grande à porter sur nos épaules, et nous nous sentons impuissants.

On peut se dire que cela n’aide pas forcément les animaux de déprimer dans notre coin. Au contraire. Ruminer dans son coin ne changera rien à la situation actuelle. Et être en colère envers les autres n’aidera pas forcément la cause animale. Si vous voulez en savoir plus sur le véganisme et la colère, voici un article sur ce sujet : Véganisme et colère, bonne ou mauvaise chose ?

En revanche, militer, faire du bénévolat ou faire des dons à des associations de protection des animaux nous permet de contribuer à l’avancement de la cause animale et donc de nous sentir utile. On se sent moins impuissant et le moral remonte.

Vous manquez de temps, d’argent ou vous avez envie d’en faire plus de chez vous, je vous propose de découvrir : 3 moyens d’aider gratuitement la cause animale grâce à Internet.

 

5. Être fier de soi

Il est important d’être fière de ce qu’on fait déjà pour la cause animale, c’est-à-dire être vegan.

Il faut savoir qu’en décidant de ne plus manger de produits animaux depuis 1 an, on sauve 365 animaux. Pour savoir combien d’animaux vous avez sauvé, voici un site qui donne le nombre d’animaux sauvés en devenant vegan (ou végétarien) ainsi que l’impact sur l’environnement : Vegan Calculator.

De même, vous ne vous en rendez peut-être pas en compte, mais si vous parlez du véganisme et de la cause animale autour de vous, même si les personnes de votre entourage ne deviennent pas véganes sur le moment, vous semez une graine en elles. Et peut-être que dans 1 an, 5 ans ou 10 ans, après plusieurs discussions avec différentes personnes, elles décideront de remettre en cause leur mode de vie et deviendront véganes.

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la connaissance sur celui de l’ignorance. En parler est essentiel. Vous avez du mal à communiquer sur le sujet du véganisme, voici : 5 astuces pour communiquer efficacement sur le véganisme.

Soyez fière d’être vegan et n’ayez pas peur d’assumer vos convictions !

 

Je ne sais pas si vous connaissez la BD « Insolente Veggie » mais moi j’adore 😊, alors n’hésitez pas à cliquer sur l’image pour voir un extraitExtrait BD Insolente Veggie

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour garder le moral ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :