Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
vegan-chloe-solitude-vegan
Développement personnel

Comment vaincre la solitude quand on est végétarien ou vegan ?

Vous vous sentez seul(e) ? Vos amis, votre famille, même s’ils acceptent vos choix, ne vous comprennent pas et trouvent peut-être cela trop « extrême ». Vous êtes considéré(e) comme sentimental(e) au près des animaux.

Personnellement, lorsque je suis devenue végétarienne puis végane, je me suis sentie incomprise, mise de côté. Même si ma famille et mes amis ont toujours respecté mes choix, c’est compliqué de parler avec eux de la condition animale ou d’avoir un rapport différent aux animaux. C’est devenu même difficile de les voir manger de la viande.

J’avais envie de leur ouvrir les yeux mais je ne savais pas comment. Et au fur et à mesure, je me suis sentie de plus en plus isolée et incomprise.

 

Alors comment faire pour vaincre cette solitude ?

Pour se sentir moins seul(e), la clé pour moi a été de rencontrer et d’échanger avec des personnes végétariennes ou véganes. Elles ont les mêmes valeurs que nous, partagent les mêmes difficultés, les mêmes anecdotes. On se sent de nouveau compris et à notre place, et cela fait vraiment du bien !

Je ne parle pas de s’isoler, d’exclure sa famille et ses amis de son entourage, mais juste d’y inclure des personnes qui nous ressemblent et qui partagent les mêmes valeurs que nous en ce qui concerne la cause animale.

 

Comment rencontrer des personnes végétariennes ou véganes ?

 

1. Internet

Les réseaux sociaux

Sur Facebook, il existe de nombreux groupes végétariens/végans où l’on peut échanger, parler de nos difficultés et même aider ceux qui partagent les difficultés que l’on a déjà surmonté. Et pourquoi ne pas choisir un groupe local, qui propose des rencontres ou un pique-nique végan dans votre ville ?

Les forums

Les forums sur Internet peuvent être utiles pour poser vos questions et vous sentir aidé et soutenu. C’est utile pour répondre à nos interrogations et découvrir que d’autres ont les mêmes problématiques que nous et que nous sommes donc pas seuls à se poser ces questions.

Les blogs

Suivre des blogs d’influenceurs(es) végan(e)s, cela peut permettre de répondre à certaines de nos problématiques et de nous sentir compris. Vous pouvez leur laisser des commentaires, voire contacter ces personnes par mail, elles seront peut-être ravies de vous aider.

Les youtubeurs

Quand je me sens seule, j’aime bien regarder des vidéos de youtubeurs(es) végan(e)s qui partagent leurs joies, leurs difficultés. On sait alors qu’on n’est pas les seuls à ressentir ce que l’on ressent. N’hésitez pas également à leur laisser des commentaires et à leur poser des questions en lien avec leurs vidéos.

 

2. Dans la vraie vie

Les associations

Quand vraiment la solitude vous pèse trop et que suivre des personnes sur Internet ou échanger sur Internet ne vous suffit plus, c’est qu’il est temps de rencontrer en chair et en os des personnes qui ont les mêmes valeurs que vous. Et quoi de mieux que des associations de protection animale pour rencontrer des personnes qui vous ressemblent. Il en existe dans presque toutes les villes.

Vous pouvez par exemple proposer à une association de faire du bénévolat une fois par semaine, toutes les deux semaines ou pendant vos vacances. En plus d’aider la cause animale, cela vous permettra de faire de nouvelles rencontres.

Certaines associations, comme l’AVF (Association Végétarienne de France), proposent également des ateliers culinaires, pique-niques ou autres sorties afin d’échanger et de passer de bons moments.

Atelier culinaire

Dans de nombreuses villes sont proposées des ateliers culinaires végétariens ou végans, cela peut être l’occasion de s’améliorer en cuisine et de rencontrer des gens.

Soirée au restaurant

Vegoresto propose également des soirées véganes au restaurant, proposées par un restaurateur pour une date précise. Cela peut être intéressant d’y aller pour bien sûr se régaler et peut-être échanger avec de nouvelles personnes. Si vous n’avez pas envie d’y aller seul(e), c’est l’occasion de proposer à quelqu’un de votre entourage de tester un repas 100% vegan dans un restaurant.

Evénements végans

Il existe de plus en plus d’événements végans organisés : Veggie World, Veggie Pride, Smmmile Festival… Même si ces événements restent principalement organisés dans des grandes villes, cela peut être l’occasion de se faire une sortie et de découvrir une ville comme Paris.

Autres sorties : conférences, vacances, retraites

Vous pouvez également assister à des conférences, comme celles de Guillaume Corpard, faire des vacances véganes, comme celles proposées par le Vegan Surf Camp à Biarritz, ou encore faire des retraites de yoga proposées par exemple par Georgia Horackova ou Jean Laval.

Et pourquoi ne pas organiser vous-même une sortie ? Avec des plateformes comme Meetup ou Facebook, vous pouvez organiser un apéro végan dans un bar ou toute autre idée qui vous vient à l’esprit.

 

Et vous, avez-vous d’autres idées pour se sentir moins seul lorsque l’on est végétarien ou végan ?

5 commentaires

  • Dany Ripoll

    Pourquoi se sentirait-on « seule » ?
    Du moment que l’on ne vit pas pour les autres mais uniquement pour soi, on ne ressent aucune solitude ni d’incompréhension dans les choix que l’on peut faire !
    Notre vie ainsi que notre façon de la vivre, nos moindres faits et gestes, nos paroles ou, même, nos choix et engagements ne concernent et ne regardent que nous et nous seuls !
    Nous n’avons aucun compte à rendre à qui que ce soit… Que cela soit à notre famille, à nos amis, et encore moins à notre entourage !
    Il faut tout simplement accepter que les gens parlent, commentent, jugent ou bavent sur tout et rien… Et, si l’on a affaire à des cons, tant pis pour nous mais, surtout, tant pis pour eux !
    Car les cons sont tellement cons qu’ils sont bien incapables de s’apercevoir de toute l’incommensurable connerie qu’ils trimballent !!!! 🙂 😉

    • Chloé

      Oui c’est sûr, il faut accepter que les gens parlent et jugent. Et en même temps, on a beau le savoir, parfois ce n’est pas évident à vivre.
      Une rencontre ou un échange peuvent nous aider 🙂

  • Cile Estendra

    Merci pour ce post. Je suis très loin du calme du message du dessus, surtout après un diner hier soir avec ma famille, où mon frère notamment a appris que j’étais devenue végétalienne, et a passé son temps à me dire comment lui pensait tout en me disant de me calmer quand j’essayais d’exprimer ce que je pensais (parce que bon, je comprends son « je trouve qu’il y a d’autres choses à faire avant, de plus gros pollueurs, nos petits gestes ne servent à rien », mais je ne suis pas d’accord avec, et puis quid des animaux dans cette réponse ?).
    Bref, depuis hier soir je suis pas très en forme, même si ça ne remet en aucun cas mon envie d’être végane en cause, bien au contraire (en fait ça me fait juste me dire que je suis dans le bon chemin). Mais ça fout quand même un coup au moral, surtout que mes amis les plus proches ne le sont pas (et j’avoue en avoir marre d’entendre « je pourrais jamais le faire, j’aime trop la viande »).
    Du coup, après avoir tapé « végane seul » sur écosia, tomber sur cet article ça aide un peu, et c’est vrai que ça rappelle que je ne suis pas seule, même si mon entourage n’aide pas. Surtout que je ne demande pas qu’on suive mes choix (même si ça serait tellement bien à ce niveau là…), mais au moins qu’on respecte sans se moquer ! Et qu’on me laisse m’exprimer.
    Je ne comprends tellement pas pourquoi ils ramènent toujours tout à eux. Ca va tellement au-delà de nous, mais non, il faut qu’ils me disent des « moi je » « moi je » et qu’ils parlent pour moi.
    Je vais essayer de voir si je trouve une association (je suis en Corrèze), pour avoir des contacts avec des gens végé, parce que là je me rends compte que j’en ai vraiment besoin. Ne serait-ce que pour pouvoir parler sans me faire couper, ni m’entendre dire qu’il faut que je me calme (parce qu’on confond souvent l’excitation avec l’énervement j’ai l’impression, ou alors l’excitation face à un sujet leur semble mauvais ?)

    Bref, merci pour ce post, il est important, ne serait-ce que pour rappeler que oui, on peut se sentir seul, peut importe à quel point on est droit dans ses bottes et dans ses convictions.

    • Chloé

      Merci pour ton retour ! 🙂 C’est super que tu racontes ton histoire car beaucoup d’entre nous vivons des situations similaires et cela fait du bien de s’en rendre compte (en effet, quel vegan n’a jamais entendu : « moi je ne pourrai jamais, j’aime trop la viande » ^^). C’est vrai que le décalage entre nous, notre famille et nos amis devient souvent difficile à gérer. J’espère que tu pourras rencontrer des végés en Corrèze. Bon courage à toi !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :